Menu
Afrique du Sud / Témoignages

Souvenirs du Parc Krüger en famille

Enfant, je ne manquais aucun documentaire animalier à la télévision me disant secrètement que je n’aurais jamais la chance de voir tous ces animaux de mes propres yeux dans la savane africaine.
J’ai grandi mais cette fascination pour les animaux africains est restée. Je me suis marié, suis devenu photographe et j’ai trois enfants à qui j’ai transmis mon amour de la nature, de la faune africaine.

Girafes - Parc Krüger

Girafes – Parc Krüger

Nous avons une « tradition » dans la famille : périodiquement, nous partons faire un grand et beau voyage. Ainsi, nous avons déjà visité Santorin et l’Islande tous les 5.

En fin d’année dernière, l’envie d’un safari me tenaillait. Kenya et Tanzanie ne rentraient pas dans le budget familial. Et j’ai trouvé le Parc Krüger, en Afrique du Sud.

Autant le dire de suite : ce parc est un joyau sur Terre, une pure merveille. Des animaux à profusion, parfois tellement proches qu’il suffirait d’ouvrir la portière de la voiture pour les caresser, comme cette lionne qui se prélassait sur la route.

Lionne - Parc Krüger

Lionne – Parc Krüger

Dans ces quelques lignes, je vais vous relater deux moments forts de notre séjour dans ce parc.

Le léopard
8 avril.

Nous avons été fainéants : pas de lever aux aurores et nous quittons le camp de Berg en Dal après 9 heures. A peine sortis, quelques impalas nous regardent impassibles depuis le bord de la route.

Et puis, au loin, un attroupement de voitures. Même beaucoup de voitures.
Nous cherchons, observons, demandons des renseignements. Et LE voilà!!!

Un léopard, couché sur une branche à 5m de hauteur et une vingtaine de mètres de la route.
Il est paisible, totalement indifférent à l’agitation qu’il génère chez les hommes.

Il prend même la pose, les poses !!

Léopard - Parc Krüger

Léopard – Parc Krüger

Nous passons plus d’une demie heure à l’admirer et il descend de l’arbre. Nous tentons de le suivre dans le bush avant qu’il ne disparaisse dans la végétation.

Au final, nous aurons bien fait de partir tard.

Ce jour-là, nous rencontrerons aussi un troupeau de buffles, des zèbres, des girafes, notre premier croco, notre premier vautour, des impalas, des pygargues, des aigrettes, encore des éléphants (avec leurs petits), un héron, des hippopotames…

Zèbre - Parc Krüger

Zèbre – Parc Krüger

Les lions :
Cela faisait presque une semaine que nous « chassions » le lion et notre première rencontre fut furtive et surtout sonore. Alors que nous logions au camp de Skukuza, nous avons décidé de laisser notre voiture au repos et de partir avec un guide.

Alors que nous étions sur une piste bordée d’épais buissons, une lionne traverse en courant devant nous. A peine le temps de la voir !! Elle disparaît. Elle a rejoint le reste de sa troupe et commence un récital qui nous fait hérisser les poils, une musique qui nous fait frissonner : le grognement des lions. Il a duré plusieurs minutes. Chaque note nous transperçait comme si les crocs se refermaient sur nous.

Et puis … plus rien.

Le lendemain, nous étions décidés à retourner sur les lieux de cette rencontre en fin d’après-midi pour tenter d’en voir plus. Vers 15 heures, nous croisons 3 voitures de guides qui font toutes subitement demi-tour et repartent à toute allure. Nous décidons de les suivre. Ils prennent la piste où nous avons entre-aperçu la lionne la veille au soir.

Et elles sont là !! Dans le lit de la rivière asséchée à se dormir.

Lionnes - Park Krüger

Lionnes – Park Krüger

Là encore, nous avons pris tout notre temps pour les admirer. Nous avons ensuite poursuivi notre chemin vers un point d’eau où nous avons trouvé éléphants et hippopotames. Mais l’attraction exercée par les grands fauves était trop forte : nous sommes repartis les voir…

Éléphants - Parc Krüger

Éléphants – Parc Krüger

Le parc Krüger :
Certes, comme tout le monde, nous sommes partis au parc Krüger pour voir les animaux, les approcher, les observer.

Mais le parc ne se limite pas à ses animaux ; on y trouve des paysages superbes, comme à Lake Panic. Le point de vue sur la Sabi River depuis le camp de Skukuza est magnifique. Et la vue depuis le camp d’Olifant est à couper le souffle.

Avec un peu de chance, tout en buvant un excellent vin blanc local (avec modération, bien entendu) à la terrasse du restaurant, vous pourrez voir les girafes et les antilopes venir boire à la rivière ou même les éléphants se baigner.

Pour terminer, il y a les Sud-Africains, des gens ouverts, accueillants et toujours prêts à discuter.

Panorama de Sabi River - Parc Krüger

Panorama de Sabi River – Parc Krüger

Plus de photos sur ma page Facebook : http://www.facebook.com:ericrreiterphotography

Eric Reiter


Si vous aussi vous souhaitez vivre des moments intenses en famille et découvrir la faune africaine de vos propres yeux, contactez-nous au 01 40 15 15 13 et nous élaborerons avec vous, le voyage de votre rêve.

Et voici déjà un aperçu des possibilités qui s’offrent à vous :



1 Commentaire

  • Avatar
    Billon-Laroute Yves
    13 mai 2016 at 23 h 20 min

    Bravo c’est super bien écrit et une photo m’attire particulièrement celle du léopard dans l’arbre .
    Eric merci de m’avoir fait voyager .

    Reply

Commenter pour répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.