La culture japonaise devient de plus en plus tendance. Aujourd’hui, focus sur le saké. Cet alcool, aussi appelé « Nihonshu » est bien souvent connu de tous. Cependant, ce dernier entretient encore certains mystères : levons le voile sur ce breuvage japonais.

Le grand mythe

Lorsque l’on fait référence au saké, nombreux sont ceux à évoquer le souvenir de ce grand oncle qui offrait un verre de cette bouteille japonaise comme digestif à la fin des repas de famille. Détrompez-vous ! Cet alcool à base de riz, se déguste tout au long du repas, aussi bien à l’apéritif qu’en tant qu’accompagnement du plat de résistance. Oscillant de 7 à 18 degrés d’alcool, le saké n’est pas considéré comme une boisson forte. Autre mythe : il est dit qu’il est préférable de le déguster chaud. Là encore, c’est une invention de toute pièce : sa température peut varier de 5 à 55°C, et il serait même meilleur frais. Souvent rattaché à l’art culinaire nippon et notamment aux sushis, il se marie pourtant très bien avec les recettes occidentales.

Le saké n’a pas fini de nous surprendre !

Le temple Kiyomizu-dera, Kyoto, Japon

Le temple Kiyomizu-dera, Kyoto, Japon

Un « vin de riz » ?

Aucun doute : ce que le vin est à la France, le saké l’est au Japon. Ces deux boissons, issues de la fermentation alcoolique, sont deux emblèmes gastronomiques dans leur pays respectif. Toutes deux sont complexes dans leurs étapes de fabrication et de transformation malgré la simplicité de leurs ingrédients (raisins pour le vin, riz et eau pour le saké). Elles possèdent des arômes assez similaires : fruités, épicés, floraux… Pour autant les deux ne se consomment pas au même degré de maturité. Laisser vieillir un vin ne le rendra que meilleur tandis que le saké s’apprécie jeune, durant son année de production.

Kanazawa, Japon

Kanazawa, Japon

Un produit étonnant

Le saké est donc une boisson d’une très grande richesse et variété. Cet alcool détient plusieurs casquettes et s’adapte à tous les goûts : plus ou moins aromatique, plus ou moins léger… Un même saké peut se savourer aux différentes étapes d’un repas, et peut même servir de base dans certains cocktails, comme dans le « sakétini ».

Ne manquez pas de goûter au saké lors de votre voyage au Japon.

Cuisine et Traditions du Japon

Circuit individuel en liberté
14 jours / 11 nuits

A partir de 3650 € par personne

Découvrir ce voyage

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.